Articles

Affichage des articles du août, 2018

Gardiens de la nature #4 / Parc naturel marin d’Iroise

Image
Antoine Besnier navigue et plonge parmi les dauphins Antoine Peillon La Croix, le 09/08/2018 Gardiens de la nature (4/5). Chef d’équipe au parc naturel marin d’Iroise dans le Finistère, Antoine Besnier veille, à la pointe de Bretagne, sur les merveilles biologiques de l’Atlantique. Son expérience aux affaires maritimes le dispose à construire un avenir durable pour la mer d’Iroise.
Antoine Besnier, en mission dans l’archipel de Molène, photographie des grands dauphins / Ishta
Il y a dix ans, il fut un des tout premiers fonctionnaires à intégrer le parc naturel marin d’Iroise, qui venait de se créer. Mais Antoine Besnier, chef de l’unité basée au port du Conquet, ne se lassera sans doute jamais de prendre la barre de Valbelle, une vedette de 11 mètres équipée de deux moteurs de 250 CV, et de mettre le cap sur l’archipel de Molène, ou – plus au large – sur Ouessant, traversant le chenal du Four, accompagné par les acrobaties des grands dauphins qui suivent le bateau, bravant le…

Gardiens de la nature #3 / Conservatoire du littoral

Image
Hœdic est son île au trésor Antoine Peillon (envoyé spécial à Hœdic, Morbihan) La Croix, le 08/08/2018 GARDIENS DE LA NATURE (3/5)Émilie Moisdon est garde du Conservatoire du littoral sur l’île de Hœdic (Morbihan). Sur l’île de ses rêves, elle veille tout autant sur sa petite communauté humaine que sur sa flore et sa faune sauvages d’exception.
Émilie Moisdon, garde du Conservatoire du littoral, sur l’île d’Hoëdic (Morbihan) / Ishta Il arrive parfois que le plus beau rêve de son enfance se réalise. Et même complètement. Conte de fées ? Pas cette fois-ci. Ou alors, la fée s’appelle Émilie Moisdon, elle est garde du littoral et veille sur quelque 40 hectares de l’île de Hœdic, à dix milles nautiques (un peu plus de 18,5 km) du continent, en plein Atlantique. Car le grand rêve d’enfance de cette jeune femme, mariée à un marin-pêcheur de l’île, Simon, et mère de trois enfants, a pour nom « Hœdic », un caillou de granit de 800 mètres sur 2 500 environ et donc d’une surface totale…

Gardiens de la nature #2 / ONCFS

Image
Chasseur de braconniers Antoine Peillon (envoyé spécial à Bourges, Cher), le 07/08/2018 GARDIENS DE LA NATURE (2/5) Gérald Perreau est chef du service départemental de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, sur le site protégé du Val d’Auron (Cher).
En vingt ans, ce « garde-chasse » a vu son métier passer de la traque forestière des « bracos » traditionnels à celle de réseaux de trafiquants internationaux.

Gérald Perreau, chef du service départemental de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) dans le Cher, sur le site protégé du Val d’Auron. / Ishta
Ce jour-là, Gérald Perreau, chef du service départemental de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) dans le Cher, est accompagné par David Dardon, agent technique de l’Office, 47 ans, vingt-quatre ans de service, originaire du Cher.
Car un « garde-chasse » ne sort jamais seul sur le terrain, ni sans son pistolet Glock 17, de calibre 9 mm parabellum, accroché à la cein…

Gardiens de la nature #1 / ONF

Image
Garde-forestière, métier de passion Antoine Peillon, à Fargues-sur-Ourbise (Lot-et-Garonne) La Croix, le 06/08/2018

GARDIENS DE LA NATURE (1/5) Lydia Brun est Technicienne forestière à l’Office national des forêts (ONF), en forêt domaniale de Campet (Lot-et-Garonne). Fière de représenter l’Office national des forêts (ONF), la jeune technicienne a déjà une forte expérience de la sylviculture. Mais c’est surtout grâce à sa passion pour la nature, venue de l’enfance, qu’elle évolue si heureusement dans les grands bois.

Lydia Brun, technicienne forestière à l’Office national des forêts (ONF), en forêt domaniale de Campet (Lot-et-Garonne) / Ishta
En forêt, elle se tient droite comme un « i ». Une façon, sans doute, d’être au diapason des grands pins maritimes qui dressent, d’un seul élan rectiligne, leurs cimes jusqu’au ciel bleu aquitain de la forêt domaniale de Campet qui étend ses 1 691 hectares dans le quart sud-ouest du Lot-et-Garonne. Ou, peut-être aussi, une expression de s…