Articles

Affichage des articles du décembre 5, 2013

Les sauveteurs du "Notre-Dame de Rocamadour" (Camaret-sur-Mer / Finistère)

Image
Les sauveteurs du Notre-Dame de Rocamadour veillent sur la mer d’Iroise« Nous sommes toujours prêts à appareiller ! », insiste le retraité de la Marine nationale, dont le regard se porte souvent, quand il vous parle, bien au-delà de la fameuse tour Vauban du port de Camaret (Finistère), vers ce point plein ouest de l’horizon derrière lequel il dit deviner New York, l’Amérique, l’autre rive de l’Atlantique. Jacques Bruère s’est engagé dans l’aventure du sauvetage en mer il y a une bonne quinzaine d’années. En mer d’Iroise précisément, cette magnifique « zone » de l’océan où, de fin septembre à début mai, la succession des tempêtes brise des vagues déchaînées sur les îles d’Ouessant et de l’archipel de Molène, les pointes Saint-Mathieu, de Pen-Hir et du Raz de Sein. Depuis 2010, il préside la station de sauvetage de Camaret, créée en 1866, laquelle est dotée aujourd’hui d’un canot tous temps de 15,50 m de long, insubmersible et très puissant (deux moteurs de 400 CV chacun),…