Articles

Affichage des articles du septembre 21, 2017

Dans les estives des Cévennes

Image
Dans les estives des Cévennes, les bergers sont à l’abri Antoine Peillon La Croix, le 20/09/2017 Florac-Trois-Rivières (Lozère) De notre envoyé spécial
Guillaume Constant est berger. C’est aussi un montagnard, car il a gardé les brebis dans les Alpes, du Mercantour à la Haute-Savoie, avant de s’installer dans les Cévennes, à Mijavols, en pleine montagne du Bougès, depuis près de sept ans. Formé dans la Crau, au célèbre domaine du Merle (1), sa haute compétence technique (brevet professionnel agricole de berger transhumant) se double d’une passion naturaliste inépuisable, notamment pour les oiseaux.
Ce matin, dans la clairière ouverte au sommet de la hêtraie du serre de Mijavols, Guillaume Constant a les jumelles vissées sur les yeux. Il observe le pic noir dont le chant lancinant saisit le cœur. Nous sommes à 1 200 m d’altitude, sous le Signal-du-Bougès qui culmine à 1 421 m d’altitude, où le berger garde pendant trois mois son troupeau (estive). « Ici, dès le mois d’août, …