Articles

Affichage des articles du octobre, 2017

La Pointe-Courte (Sète)

Image
Vous envierez un peu l’éternel estivant
Qui fait du pédalo sur la vague en rêvant
Qui passe sa mort en vacances

(Brassens, « Supplique pour être enterré à la plage de Sète »)

La Camarde qui ne m’a jamais pardonné
D’avoir semé des fleurs dans les trous de son nez
Me poursuit d’un zèle imbécile
Alors cerné de près par les enterrements
J’ai cru bon de remettre à jour mon testament
De me payer un codicille
Trempe dans l’encre bleue du golfe du Lion
Trempe trempe ta plume ô mon vieux tabellion
Et de ta plus belle écriture
Note ce qu’il faudrait qu’il advînt de mon corps
Lorsque mon âme et lui ne seront plus d’accord
Que sur un seul point la rupture
Quand mon âme aura pris son vol à l’horizon
Vers celle de Gavroche et de Mimi Pinson
Celles des titis des grisettes
Que vers le sol natal mon corps soit ramené
Dans un sleeping du Paris-Méditerranée
Terminus en gare de Sète
Mon caveau de famille hélas! n’est pas tout neuf
Vulgairement parlant il est plein comme un œuf
Et d’ici que quelqu’un n’en …

L’Hirondelle (Le Creusot)

Image
Une épicerie solidaire pour retrouver la dignité

Le 15/09/2017 Au Creusot, l’épicerie solidaire L’Hirondelle permet aux plus pauvres de se sentir « clients » plutôt qu’« assistés ». En ce jour de prérentrée, au 20 rue Anatole-France, en début de matinée, la camionnette réfrigérée est déchargée rapidement de ses cageots de fruits et légumes frais, de cartons pleins de produits laitiers, de charcuterie et même de belles pièces de boucher, devant le vaste (300 m2) et lumineux local de l’épicerie solidaire L’Hirondelle. Pendant ce temps-là, le conseil d’administration de l’association gestionnaire de l’épicerie, réuni dans le « coin accueil » du magasin, fait un nouveau bilan de ses premiers dix-huit mois d’activité.
Autour de la grande table ovale, Danièle Picard, adjointe au maire, Maguy Gaudet et Bernard Paulin, conseillers municipaux, représentent la ville du Creusot, tandis que Martine Gauthier, Jean-Yves Benezeth et Jean-Paul Brunel font partie de la soixantaine de bénévol…

Adam & Eve (musée Rodin, Paris)

Image
שִׁיר הַשִּׁירִיםLE CHANT D’AMOURCANTIQUE DES CANTIQUES

Soutenez-moi avec les gâteaux aux raisins, fortifiez-moi avec les pommes, car je suis malade d’amour.
Ct, II, 5


Qu’il me donne des baisers de sa bouche ! Car ses tendres caresses sont meilleures que le vin. Le parfum de ses huiles est délicieux. Son nom se diffuse comme un musc enivrant ; c’est pourquoi les jeunes filles l’aiment.
Ct, I, 2 et 3


Attire-moi contre toi ; courons ensemble ! Le roi m’a fait venir dans ses chambres. Jubilons et jouissons de toi ! Suscitons tes tendres caresses meilleures que le vin. Les jeunes filles t’aiment en vérité.
Ct, I, 4


Mon bien-aimé est le sachet de myrrhe que je tiens la nuit entre mes seins. Une grappe de cypre est mon aimé, dans les vignes d’Engaddi. Te voici belle, ma compagne, si belle ! Tes yeux sont doux comme des colombes. Te voici beau, mon bien-aimé, si doux ! Et si fraîche est notre reposée.
Ct, I, 13-16


Je suis le jeune lys de Saron, le lys des halliers. Comme le lys qui fleurit…