Acte XXXIII des Gilets jaunes - "Hommage à nos victimes" / Paris, le samedi 29 juin 2019

"Hommage à nos victimes. Dénonciation des violences policières et judiciaires contre les gilets jaunes. Pour la première fois depuis le début du mouvement des personnalités du monde du spectacle et des arts défileront avec nous."

Avec Denis Robert (Le Média), Didier Maïsto (Sud Radio), Yvan Le Bolloc'h, Emmanuel Leduc (Sous-marins jaunes), Jérôme Rodrigues, Juan Branco...

Résistance 21

"Soutien aux blessés, la répression faite aux Gilet jaunes, la fin de l'utilisation du LB40 armes de terreur politique, la fin de l'utilisation des grenades de désencerclement et des gaz toujours plus nocif, En attente de réponse sur l'ensemble de nos revendications, justice sociale, justice fiscale, la baisse des taxes pour plus de pouvoir d'achat, Un service public qualitatif et au service du citoyen, une transformation profonde du système politique avec la mise en place d'une démocratie directe..."













































































Nous ne sommes pas dupes

Les Sous-Marins Jaunes
[Vidéo]
Un film qui appelle à manifester le 29 Juin à Paris, en hommage aux blessés du mouvement des Gilets Jaunes, et contre la répression policière, pour l'interdiction du LBD 40, pour l'amnistie des prisonniers, l'annulation des amendes. Pour exercer sereinement notre droit à manifester.
Un film collectif créé par Christian Grandman, Pascal Montagna, Guillaume Bataillon, Eric Tachin, Pierre Thomas, Delphine Maury, Pepita Car, Marie Eynard, avec la participation de Lisa Le Texier, Emmanuelle Guattari, Sheila O'Connor, Alexandra Pic, China Moses, Yvan Le Bolloc'h, Xavier Mussel, Swann Arlaud, Bruno Gaccio, Matthieu Ponchel et Emmanuel Leduc

Rejoignez cette grande marche avec les 1 400 artistes qui soutiennent les Gilets jaunes !

Le Collectif Yellow Submarine et ses 1400 signataires se joignent à la plus grande marche jamais organisée pour nos victimes*. Voici leur appel :
"Depuis plusieurs mois le mouvement des Gilets Jaunes, sans précédent dans l'histoire de la Vème République, bat le pavé de nos rues.
Un mouvement de citoyen.ne.s, né spontanément, qui ne se rattache à aucun parti politique.
Un mouvement qui mobilise des dizaines de milliers de français chaque samedi, depuis plus de 6 mois, et qui est soutenu par des millions d'autres.
Un mouvement qui réclame des choses essentielles : une démocratie plus directe, une plus grande justice sociale et fiscale, des mesures radicales face à l'état d'urgence écologique.
Ce qu'ils demandent, ils le demandent pour tou.te.s. Les Gilets Jaunes, c'est nous. Nous artistes, technicien.ne.s, auteur.rice.s, de tous ces métiers de la culture, précaires ou non, sommes absolument concerné.e.s par cette mobilisation historique.
Et nous le proclamons ici : nous ne sommes pas dupes.
Nous voyons bien les ficelles usées à outrance pour discréditer les Gilets Jaunes, décrits comme des anti-écologistes, extrémistes, racistes, casseurs… La manœuvre ne prend pas, ce récit ne colle pas à la réalité même si médias grand public et porte-paroles du gouvernement voudraient bien nous y faire croire.
Comme cette violence qu'ils mettent en exergue chaque samedi.
Pourtant la violence la plus alarmante n'est pas là.
Le bilan de la répression s'aggrave chaque semaine. Au 19 avril 2019, on recensait 1 décès, 248 blessé.e.s à la tête, 23 éborgné.e.s, 5 mains arrachées chez les manifestant.e.s. C'est indigne de notre république.
Et nous ne sommes pas les premier.e.s à le dénoncer : Amnesty International, La Ligue des Droits de l'Homme, l'ONU, l'Union Européenne, le Défenseur des Droits, tou.te.s condamnent les violences policières sur les Gilets Jaunes en France.
Le nombre de blessé.e.s, de vies brisées, d'arrestations et de condamnations dépasse l'entendement. Comment peut on encore exercer notre droit de manifester face à une telle répression ? Rien ne justifie la mise en place d'un arsenal législatif dit « anti-casseur » qui bafoue nos libertés fondamentales.
Nous ne sommes pas dupes. La violence la plus menaçante est économique et sociale. C'est celle de ce gouvernement qui défend les intérêts de quelques-uns aux détriments de tous et toutes. C'est la violence qui marque les corps et les esprits de celles et ceux qui s'abîment au travail pour survivre.
Puis nous devons - c'est une urgence historique - affronter collectivement la crise écologique et trouver des solutions justes et efficaces, afin de laisser un monde vivable à nos enfants. Nous ne sommes pas dupes. Ce gouvernement n'a cessé de reculer sur la question pour ne pas inquiéter les responsables du désastre annoncé. Les Gilets Jaunes le dénoncent comme les militants écologistes. Aujourd'hui la convergence des luttes sociales et environnementales est en route.
Nous continuerons à nous indigner, plus fort, plus souvent, plus ensemble.
Et aujourd'hui, nous appelons à écrire une nouvelle histoire.
Nous écrivain.ne.s, musicien.ne.s, réalisateur.rice.s, éditeur.rice.s, sculpteur.rice.s, photographes, technicien.ne.s du son et de l'image, scénaristes, chorégraphes, dessinateur.rice.s, peintres, circassien.ne.s, comédien.ne.s, producteur.rice.s, danseur.se.s, créateur.rice.s en tous genres, sommes révolté.e.s par la répression, la manipulation et l'irresponsabilité de ce gouvernement à un moment si charnière de notre histoire.
Utilisons notre pouvoir, celui des mots, de la parole, de la musique, de l'image, de la pensée, de l'art, pour inventer un nouveau récit et soutenir celles et ceux qui luttent dans la rue et sur les ronds-points depuis des mois.
Rien n'est écrit. Dessinons un monde meilleur.

Posts les plus consultés de ce blog

"Libérez Gaël !"